L'EQUIPE DE LA LIBRAIRIE DE LILOU PRÉPARE AVEC AMOUR TOUS VOS COLIS !

Les 5 regrets des personnes en fin de vie - BRONNIE WARE

Prix régulier €19.90 Solde

Bronnie Ware, infirmière en soins palliatifs, a posé cette délicate question aux patients qu'elle a accompagnés durant leurs dernières semaines, et avec lesquels elle a tissé des liens profonds.

Émue par leurs réponses sincères et authentiques, mais aussi bouleversée par la similitude de leurs témoignages, l'auteur a souhaité les partager au travers de cet ouvrage intense qui nous fait tous réfléchir sur le sens à donner à notre vie...

Un livre courageux, essentiel, qui nous invite à mener une vie au plus près de nos aspirations...

Extrait de l'introduction

Au cours d'un soir d'été parfumé, dans une petite ville de campagne, une conversation avait cours, pareille à tous les autres échanges amicaux qui se déroulaient simultanément dans tous les coins du monde. Il s'agissait simplement de deux personnes qui s'étaient rapprochées pour bavarder. Cependant, la différence avec d'avec les autres, c'était que celle-ci pourrait plus tard être reconnue comme l'un des tournants les plus importants de la vie d'une personne. Et cette personne, c'était moi.

Ceci est l'éditeur d'un grand magazine de musique traditionnelle en Australie, intitulé Trad&Now. Il est connu et aimé tant pour le soutien qu'il apporte à ce genre de musique que pour son large et chaleureux sourire. Nous discutions de notre amour pour la musique (ce qui tombait bien puisque nous participions à un festival de musique folklorique). La conversation portait aussi sur les défis que je devais relever pour trouver des fonds afin d'organiser un programme de guitare et de composition de chansons que j'avais l'intention de démarrer dans une prison de femmes. «Si tu parviens à mettre ce programme sur pied, fais-le moi savoir et nous éditerons une histoire», me dit Cec en m'encourageant.
Je parvins à le rendre opérationnel et, peu de temps après, j'écrivais une histoire pour le magazine, relatant mon expérience. Une fois terminée, l'idée me vint que je pourrais peut-être écrire d'autres histoires sur ma vie. Après tout, j'avais toujours écrit. Déjà, alors que je n'étais qu'une petite fille au visage criblé de taches de rousseur, j'avais des correspondants aux quatre coins du monde. C'était l'époque où les gens écrivaient encore des lettres à la main qu'ils glissaient ensuite dans une enveloppe et qu'ils postaient.

Même à l'âge adulte, je n'ai pas cessé d'écrire. J'ai continué à envoyer des lettres manuscrites à mes amis et à tenir un journal pendant des années. En outre, j'étais devenue compositrice de chansons. C'est ainsi que je continuais à écrire (tant aussi bien avec une guitare à la main qu'avec un stylo). Cependant, la joie que je ressentais à relater mon expérience dans la prison - ce que je faisais sur la table de la cuisine avec un vieux stylo et du papier - avait rallumé ma passion de l'écriture. J'envoyai donc mes remerciements à Cec, et décidai peu après de commencer à compiler un blog.
Les événements qui suivirent changèrent la direction de ma vie de la manière la plus positive.

«Inspiration et chaï» est né dans une petite maison de campagne dans les montagnes Bleues d'Australie, tout naturellement, devant une tasse de chaï. L'un des premiers articles que j'ai écrit parlait des regrets des mourants dont je m'étais occupée. La fonction d'auxiliaire de vie avait été le dernier emploi que j'avais exercé avant de travailler à la prison et était donc encore fraîche dans mon esprit. Au cours des mois suivants, l'article prit une ampleur imprévisible que seul Internet est capable d'expliquer. Je commençais à recevoir des mails de gens que je ne connaissais pas et qui avaient pris contact avec moi par l'intermédiaire de cet article et, plus tard, d'autres que j'avais écrits.

 

    Recommendations de La Librairie de Lilou: Super inspirant à tout âge! Livre référencé dans le Cahier d'exercices du Défi des 100 jours pour libérer son rapport à l'argent et vivre son abondance. Parfait à lire au cours d'un Défi des 100 jours.